Matériel

Les Armes

Le Jo

Il s’agit d’un simple bâton de bois. Il était autrefois une des seules “armes” dont disposaient autrefois les paysans pour se défendre, les katana (sabres japonais) et autres armes tranchantes étant réservées à la classe des samurai.

En aikido, il est utilisé soit seul par le pratiquant, soit avec un partenaire, le jo pouvant être dans les mains de tori (celui qui se défend), d’uke, ou des deux.

Le Bokken

Il s’agit d’une réplique en bois d’un sabre japonais, ou katana, destiné à l’entrainement. On l’abrège souvent “ken”.

En aikido, sa pratique s’appelle aikiken, et on l’utilise soit seul, soit à mains nues avec le partenaire, soit en ken contre ken.

Le Tanto

Il s’agit d’une réplique en bois du poignard japonais.

En aikido, il est utilisé en général dans les mains de uke (celui qui attaque).

Le Katana

Il s’agit du sabre japonais. Sa lame est extrêmement coupante, les véritables katana étant réalisés à la main puis “polis” à la main à l’aide de pierres, et non “aiguisés”.

On ne l’utilise pas tel quel en aikido, pour des raisons évidentes de sécurité, mais bien sa réplique en bois, le bokken.


L’équipement

Le keikogi

Il s’agit du vêtement d’entraînement, toujours blanc en aikido, composé d’un pantalon et d’une veste. Il est attaché par une ceinture.

Il ne faut pas le confondre avec le kimono, nom qui lui est souvent attribué à tort, le kimono étant le vêtement traditionnel japonais qui est encore porté lors de certains cérémonies très importantes.

Le hakama

Il s’agit d’un pantalon très ample, avec sept plis, cinq devant et deux derrière, autrefois porté par certains habitants du japon, notamment les samurai et pratiquants d’arts martiaux.

En aikido, on le porte à partir d’un certain grade qui dépend du club, et toujours avec le 1er dan (ceinture noire).

Les zori

Il s’agit des sandales japonaises, portées hors du tatami, normalement entre les vestiaires et le tatami.

 

 

 


Vous trouverez également des informations dans le “Guide d’Aikido” disponible en PDF dans la rubrique “téléchargement”